Assistance à personne en danger !

 
Ce week-end je me suis arrêté pour porter secours à une conductrice qui, par les mauvaises conditions climatiques, avait perdu le contrôle de son véhicule pour atterrir au fond d’un fossé après avoir percuté un arbre.
 
Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre que l’accident s’était produit quelques minutes plus tôt sans que personne ne se soit arrêté :
 
– La voiture qui suivait, qui a forcément vu l’accident, ne s’est pas arrêtée (ben voyons, pour quoi faire ! Surement des courses à faire très urgentes…)
– Les portières ne pouvant s’ouvrir, la conductrice tentait en vain d’alerter le voisinage par des coups de klaxons ! Personne ne vint la secourir.
 
Heureusement que je me suis arrêté pour sortir cette dame par la fenêtre. Pas d’héroïsme la dedans, j’ai juste fait ce que tout le monde aurait du faire (depuis déjà quelques minutes).
 
Bref, si vous êtes de ceux qui ne vous arrêtez pas, quand vous lirez ce billet pensez simplement qu’un jour quelqu’un fera comme vous et vous laissera au bord de la route ! Et peut être que ce jour vous serez réellement blessé.

La politesse bordel !

Nouveau coup de gueule (cela devient une habitude) : le savoir vivre le plus élémentaire est en train de disparaître. Nous avons banni de notre vocabulaire les réconfortants "Merci", les sympathiques "Au revoir" et autres attentions délicates…

Ce qui est d’autant plus navrant : ces individualistes dans l’âme se plaignent généralement que le monde n’est plus ce qu’il était… La faute à qui justement ?

Que se soit dans la rue, l’entreprise, les transports en commun, les administrations, les commerces… on ne compte plus les incivilités devenues presque normales : Les personnes pressées vous bousculent sans s’excuser ! On vous double dans les files d’attente ! En voiture, on vous coupe la route sans prévenir… Bref, chacun de nous est impacté par ces attitudes navrantes.

Je pense qu’en ces temps de crise (ce qui n’arrange rien), les individualistes dans l’âme, devraient accorder un peu plus d’attention à ceux qui les entourent et retrouver un peu du sens de la politesse, et ce afin que l’on daigne les respecter en retour !

J’ai l’habitude de signifier aux individus si préssés qu’il ne sert à rien de courrir (peut être se lever un peu plus tôt !) car ils ne seront pas en retraite plus vite (si retraite il y aura) !

Et puis entre nous, un petit merci ne coute rien !

Réfléchissez-Y !

Erreur de Conception !!!

 
 

Ce week-end j’ai acheté la PSP GO à mon fils (Rendu depuis pour les raisons qui suivent).
 
Quelle n’a pas été ma surprise de découvrir qu’il s’agit d’une console dans laquelle on ne peut pas mettre de jeux. Plus précisément, pas de jeux hormis ceux achetés et téléchargés en ligne sur le site du constructeur.
 
Bien évidemment, aucune communication présente sur le lieu de vente. je soupçonne même que les vendeurs ne soient pas au courant (On m’a laissé acheter des jeux alors que je ne pouvait rien en faire).
 
Je me pose les questions suivantes :
– Comment, le service Marketing (qui je suppose à fait une étude de marché) a t’il pu proposer une console de jeu qui ne reprend pas les jeux achetés pour la version précédente (c’est à mon sens au moins le minimum à garantir : la compatibilité ascendante) ?
– Quelle est la garantie que les jeux téléchargés fonctionneront et pourront être sauvegardés afin d’éviter un nouveau téléchargement (et oui, on ne va pas l’acheter plusieurs fois !) ?
 
Bref, un bide monumental à mon sens ! (l’avenir nous le dira)
 
L’accueil du centre commercial ne compte plus les retours de PSP Go… ainsi que des clients mécontents du manque d’information. Je passe sous silence la déception de mon fils !
 
Heureusement, tout se termine bien, les jeux achetés pourront être utilisés avec la version normale sur laquelle je me suis finalement tourné !!!